Tahitien fûté voyageur voyages Pourquoi écrire ce blog ? Les 6 raisons

Pourquoi écrire ce blog ? Les 6 raisons

pourquoi ce blog
se demander pourquoi

J’ai décidé d’écrire cet article dans lequel je vous explique pourquoi je me lance dans ce blog. En fait, je cherche à être plus transparent dans ma façon de faire. En tant que ta’ata Tahiti, je veux donner un avis par rapport à ce que j’ai pu faire et expérimenter durant mes voyages. Voici les 6 raisons pour lesquelles j’ai choisi d’écrire ce blog. 

Ce blog s’adresse particulièrement :

  • d’abord aux tahitiens ou à ceux qui souhaitent partir en voyage dans le but de monter à bien un projet qui colle à leurs envies.
  • ou à ceux qui voudraient découvrir les îles de la Polynésie-Française.
  • aussi aux « testeurs » d’activités à faire, de logements ou de bonnes adresses en profitant un max, 

1- Mieux être informé 

Si c’est la toute première fois, que l’on voyage tout seul ou sans accompagnateur, on ne sait pas trop par quoi commencer pour organiser son premier voyage.

A première vue, « on pense » connaître une destination après avoir fait des recherches sur internet. Puis, malheureusement submergé par une tonne d’information, on se rend compte que devoir s’occuper de tout n’est pas une mince affaire (nombre de nuits, arrivées et départs, réservations des billets, quelles activités, comment se déplacer…).

Je voudrais après tout à travers mes articles, informer en donnant les bons renseignements et/ou certaines astuces à mettre en place pour faciliter le voyageur dans son déplacement au niveau local ou international.

D’une part, cela permettra de clarifier les questions que se posent souvent les débutants en matière de logement, transport, activités, bon plans… D’autre part, j’espère néanmoins donner un petit plus aux connaisseurs ou apporter davantage de nouvelles idées à leur séjour. 

2 – Faire connaître nos îles de la Polynésie-Française

A ce propos, je ne connais pas encore tout de Tahiti et ses îles. Je me dis qu’il vaudrait mieux connaître son pays. C’est pour cela que je me lance là dedans afin d’avoir une expérience personnelle

découvrir Raivavae
Raivavae

Explorer la richesse des motu est une bonne occasion d’apprendre davantage sur la biodiversité, la population, leur mode de vie et leurs coutumes. Découvrir ainsi les spécificités et la culture qui se cachent dans ces petits trésors reculés,  au milieu de l’océan Pacifique sera une expédition riche de sens.

explorer Moorea
Moorea

Chaque archipel et plus particulièrement chaque île a une histoire qui lui est propre.

visiter les Marquises
Nuku Hiva

En tant qu’aventurier, j’ai décidé d’aller à la rencontre des gens pour en savoir plus, de visiter, de voir jusqu’où on peut se rendre, d’aller dans des spots insolites voire interdit. Etre en immersion totale dans cet univers ma’ohi me procurera de toute évidence un enseignement. 

connaître Manihi
Manihi

Au final, je veux me faire ma propre opinion de ces parcours et ainsi pouvoir en parler autour de moi.

3 – Eviter de faire des erreurs communes

Des mésaventures, j’en ai rencontré plusieurs dans ma vie de baroudeur comme une crevaison, oublier des bagages à l’hôtel, la voiture à la fourrière, rater l’avion, erreur d’itinéraire, une fausse adresse et tourner en rond, aller avec un inconnu, se faire escroquer…

La liste serait longue à énumérer néanmoins je suis même certain que ça vous est peut être déjà arrivé au moins une fois.

Et croyez-moi, je peux vous assurer que j’en ai fait les frais. Bien que cela ne se passe pas forcément comme on avait prévu.

Il faut s’attendre parfois à de petites péripéties imprévisibles. N’empêche que faire des erreurs peut arriver à n’importe qui, n’importe où et la plus part du temps quand on s’y attend le moins.

Ai-je été déçu de ces accidents de parcours ? D’un côté Oui, car j’ai du débourser pas mal pour ces maladresses. De l’autre, Non puisqu’on finit généralement par apprendre une leçon de ses propres erreurs.

Par conséquent, je cherche à vous faire éviter ce genre d’inconvénients. Cela vous fera certainement gagner du temps et par dessus tout de l’argent aussi. 

4 – Partager… Mes histoires et ma passion de partir à la découverte. 

Retenez cet acronyme et toujours avoir à l’idée que ça F.UM.E :

  • Fun : amusez-vous, appréciez et lancez-vous dans votre « propre aventure ».
  • Unique : ne se reproduira jamais deux dans la vie les histoires que vous vivrez ; A vous seul ça arrivera. 
  • Mémorable : que le trip soit bon ou mauvais, tout dépend comment vous le prendrez cela dit en général, un voyage reste inoubliable et ça rappellera de très bons moments. 
  • Et Excitant : on découvre de nouvelles îles et de nouveaux continents. Tout est nouveau, différent et ça vous changera de votre fare (maison).

C’est ça aussi voyager !

Extraordinaire et inexplicable, ressentir « cette sensation » à l’intérieure de chacun. Non seulement, vous avez le pouvoir de décider pour soi mais par dessus tout vous devrez agir en conséquence. A partir de là, peut importe ce qui se passera. Que votre décision soit bonne ou mauvaise : Assumez votre choix et soyez toujours optimiste.

En bref, vous ne serez pas déçu car vous aurez eu le courage de choisir ce que vous voulez vraiment faire ou pas. Je ne vous ai pas hoa dit de faire les dingos ! Ceci dit, il est question réfléchir de façon logique et d’entreprendre les meilleures options qui s’offrent à vous. 

Rien de mieux que de partager avec des amis vos découvertes et vos ressentis suite à votre escapade.

5 – Voyager autrement

Fini la grande valise bien lourde, les articles encombrants voire inutiles.

On prend le minimum, on y va, on fait et on vit avec!

Je ne sais pas encore dans quoi je m’embarque mais je compte adopter une autre façon de voyager : 

  • tranquillement
  •  avec le stricte minimum
  • dans un optique plus respectueuse de l’environnement

6 – Garder une trace 

Le monde change constamment et les mentalités évoluent et la manière dont on voyage aujourd’hui prendra une autre tournure demain.

Je vise également à marquer les esprits de mon parcours à un instant donné pour ensuite pouvoir le comparer par rapport à ce qui a changé ou progressé depuis.

Notamment en Polynésie-Française, je voudrais essayer de conserver par tous le moyens (écriture, vidéo, enregistrement, photos…) un patrimoine connu ou non révélé de nos ancêtres pour que cet héritage perdure et qu’il soit transmis quelque part à quelqu’un.

En espérant bien sur que les personnes accepteront de le partager.

Quoi qu’il en soit, dans la nature, sur la route, en avion, en bateau ou en train… explorateur , j’irai là où je trouverais de quoi raconter des histoires…

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager.

En attendant,

Voyagez fûté et A ori maita’i !

Partager l'article

Laisser un commentaire