Tahitien fûté voyageur voyages S’enregistrer en 90 secondes aux bornes libre-service

S’enregistrer en 90 secondes aux bornes libre-service

 

bornes libre-service servant à l'enregistrement
bornes libre-service

Nous y voilà encore les tahitiens futés voyageur à l’aéroport au vol domestique devant ce machin rouge là ! Mais à quoi ça sert au fait ? Mea ! E bornes libre-service tena mea. Eha ia tera mea ? Ben, ça sert à s’enregistrer ! A défaut de s’enregistrer en ligne tu peux désormais t’enregistrer sur ces appareils à l’aéroport de Faaa. Aite tia’ira’a me havitess noa ! Qui dit mieux ! En plus, juste en 90 secondes ! Et pai comment ia ça marche ces trucs là ! C’est super simple suis le guide top chrono ! 

Il faut savoir avant tout que tu peux t’enregistrer sur les bornes sous certaines conditions (billet électronique, avec ou sans bagages et pas plus de 8 par dossier).

Sauf que c’est mort pour des conditions spéciales (animal, réquisition, papier, assistance particulière, Rarotonga, UM enfants, PMR, siège supplémentaire) 

Quand peut-on s’enregistrer sur ces bornes libre-service ? 

Seulement de 30 à 1h avant l’heure de départ prévu du vol. Fais-le sur l’une des bornes.

bornes libres service permettant l'enregistrement
bornes d’enregistrement rouges

On fait quoi devant ces bornes libre-service ? 

 

D’abord touche l’écran, puis choisis la langue, Français hoa ra !

Check-in (anglais) = s’enregistrer

Une page de rappel des marchandises dangereuses va s’afficher en premier pour être sûr que tu ne transportes aucune marchandise en soute. (explosif, radioactif, corrosif…)

Une fois la prise de connaissance de la page clique premièrement sur la languette rouge. C’est en fait pour confirmer que tu as bien lu les conditions.

 

Ensuite, dès que c’est bon, elle passe au vert et cliquez sur CONTINUER.

Deuxièmement, il fera la même choses pour les articles interdit à transporter en cabine. Là, c’est pareil, clique sur le cadre rouge qui va virer au vert puis sur CONTINUER.

L’identification 

Plusieurs possibilités, choisi juste un moyen de t’identifier, soit :

 

  1. scanne ton document de voyage (sur le code barre sur la lumière rouge à droite)
  2. sélectionne le moyen pour enregistrer. Par exemple avec le numéro de dossier N B 2 R U A
  3. en composant les 13 chiffres du numéro de billet commençant par 135_ _ _
  4. avec ton numéro kaveka et le passeport
  5. et que le passeport

Après, saisis sur l’écran le nom puis CONTINUER, suivi de la référence du dossier et CONITNUER

Les informations du passager

Juste à titre d’info vol, heure et destination de départ et d’arrivée. D’autant plus qu’à ce niveau il est possible de rajouter :

  • des passagers sur l’onglet prévu à cet effet
  • Ou ton numéro Kaveka si ça n’est pas encore fait.

Donc, si tu voyages avec d’autres, profites de les rajouter avec leur référence de dossier sous la main.

Quand tout est bon, clique sur CONTINUER L’ENREGISTREMENT.

Les bagages 

A ce stade, choisis le nombre de bagage en soute par rapport à ce que tes affaires. Sélectionne le nombre d’affaires et va sur CONTINUER.

Normalement tu as droit à 1 bagage selon la franchise bagage sélectionnée (0, 10, 15 ou 23kg).

  • Si tu as aucune valise, dans ce cas rend-toi directement en salle d’embarquement. Pas besoin de faire la queue puisque pas de bagages.
  • Dans le cas contraire, récupère juste ta longue étiquette bagage de couleur blanche (un genre de languette) que tu dois coller sur elle-même au sac de voyage.

étiquette bagage

Décolle ensuite le talon carré avec un code barre de l’étiquette à coller sur ta carte d’embarquement. Celui-ci servira de preuve en cas de perte.

 

La carte d’accès

Donc après avoir choisi CONTINUER, tu recevras par la suite ton billet d’embarquement imprimé depuis la borne libre-service.

 

Et pour finir, il y a juste à cliquer sur TERMINER.

Voilà maintenant, tu pourras te présenter dans la bonne file. Pas la file serpent, c’est où déjà ? A gauche tout droit ! Regarde pe’ia les pancartes DEPOSE BAGAGES. Ceci dit, en principe c’est ça hoa !

J’espère que cet article t’a plu. N’hésites pas à laisser un commentaire ou à le partager.

En attendant,

voyagez futé et

A ori maita’i !

 

 

 

 

Partager l'article