Tahitien fûté voyageur English 5 astuces pour apprendre l’anglais

5 astuces pour apprendre l’anglais

Do you speak English ? Voilà, un domaine qui n’est pas donné à tout le monde : Parler l’anglais ! Bien que certains tahitiens le comprennent, la barrière de la langue pour les autres pose un problème. Frustration, juste des mots, on prend appuie sur ses acquis scolaires, aucune pratique, pata hanoa… A l’époque actuelle, l’instruction est devenu facilement accessible grâce à internet. Dans la vie active, on n’a pas forcément besoin de dépenser de l’argent pour apprendre. Je ne dis pas que c’est la meilleure option, ceci dit chacun son truc. Voilà pourquoi je vous donne quelques combines notamment la compréhension pour apprendre l’anglais.

Alors ce qu’il faut savoir, c’est que rien de ce qui suit vient de moi vu que j’ai seulement suivi en faisant ce que d’autres proposent et j’appliquais tout simplement. Cela dit, je tenais juste à partager ce qui a le mieux marché personnellement donc voilà.

1 – Commencez avec des livres, audios 

Y’a pas photo, mea ma ! A tai’o i te mau puta ! Je conçois bien que ça ne branche pas trop le tahitien de vouloir lire. Cependant, la lecture est un bon moyen pour mieux se familiariser avec le vocabulaire, la syntaxe et la grammaire. Tout quoi !

Même si vous ne comprenez pas tout, c’est pas grave. Continuez et allez jusqu’au bout de votre lecture. A propos des audios, ils accompagnent l’apprentissage en vous aidant autant pour la prononciation et améliore ainsi votre capacité d’écoute. Et ça ne s’arrête pas là.

2 – Être à l’écoute de tout

Concernant la musique, ma prof d’anglais m’a toujours dit que c’est l’idéal pour améliorer sa prononciation. Effectivement, je confirme, le faire ainsi quelques minutes par jour est un bon début. Prenez vos chansons préférées puis apprenez-les par coeur et au bout du compte ça deviendra plus simple à retenir.

Et ça ne s’arrête pas là, habituez aussi votre oreille à capter l’essentiel de ce qui est dit avec d’autre moyens :

  • des audios ou podcasts
  • abonnez-vous sur une chaine you tube
  • écouter les journaux, des films en VO
  • ou tout simplement ce que vous voulez selon vos envies tant que ce soit in English.

3 – Regarder des vidéos en VO

Voilà une bonne manière de s’instruire, regardez des films, séries ou documentaires en version originale. Essayez-le d’abord en ajoutant les sous-titres en français puis en anglais. De toute manière, des expressions reviennent souvent.

Lorsque vous serez plus à l’aise, retirez-les par la suite pour voir ce que ça donne. Au fur et à mesure que vous vous habituez à voir ou revoir les vidéos, imprégnez-vous de ce que vous voyez et écoutez de façon à mieux connaître le sens.

4 – Apprendre l’anglais dans la « rue » 

Le perfectionnement  est radical et sans aucun doute le meilleur endroit pour apprendre une langue est l’apprentissage dans la rue ! Sur le terrain, soyez confronté au dialogue avec n’importe qui. En effet, on retient plus vite, même bien mieux et ça reste ancré dans le cerveau. On se débrouille très bien en pratiquant sur le fait accompli où que ce soit.

Sans pour autant comparer l’enseignement scolaire ou en ligne, vous constaterez cependant une nette différence en apprenant tout seul en live.  N’ayez pas peur de demander même quelque chose à quelqu’un en admettant que vous n’êtes pas bilingue. Au contraire, parlez, communiquez, échangez ou essayez afin de vous faire comprendre. C’est pour cela qu’il est plus avantageux d’aller vers les gens Pata hare noa ! Commencez d’ores et déjà par dire déjà un mot, puis deux et tentez enfin de faire une phrase.

5 – Des applications ou logiciels pour apprendre l’anglais

Du point de vue logiciel, j’utilisais Babbel pour en approfondir plus sur le sujet. Bien que ce soit payant ça vaut le coup. Ce logiciel est vraiment simple d’utilisation et facile à comprendre. Le niveau des chapitres sont variables. Tout en vous faisant évoluer, il touche une multitude de sujet.

Cela étant testez-le, c’est gratuit !

Il y en a d’autres que je n’ai pas essayé mais dont j’ai entendu parler Duolingo (gratuit) et Rosetta stone (payant).

Faites-en une habitude 

Commencez en premier par un habitude réalisable, 10 min par jour c’est rien du tout. Puis, poursuivez en fonction de votre temps et de votre motivation et  augmentez ainsi le niveau en conséquence. Les résultats parleront d’eux même.

Par exemple avec Babbel, au début je faisais 5 leçons 3 fois par semaine, puis 10 et au final tout le chapitre peut importe le nombre de leçon. A la fin, vous pourrez lever le pied et le faire de temps en temps.

Gardez toutefois en tête que vous devez maintenir votre rythme d’apprentissage de manière régulière (3 jours par semaine comme l’illustre mon exemple) jusqu’à cela devienne normal d’avoir vos leçons d’anglais à faire. C’est donc devenu une habitude.

Pour terminer

Evidemment, on ne le dira jamais assez. Il n’y a pas de secret ou de baguette magique ! Practice ! Pratiquez ! Entrainez-vous ! A l’oral, à l’écrit, à l’écoute, en lisant ou en vidéos… tous le moyens sont bons pour s’en imprégnez ! Commencez à votre niveau et augmentez-le petit à petit. Je pense qu’à la longue, le fait de manger, travailler et penser à l’anglaise 8h par jour vous donnera satisfaction et plus d’assurance à communiquer.  

J’espère que l’article vous a plus. N’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager.

En attendant,

Voyagez fûté et A ori maita’i !

Partager l'article

Laisser un commentaire